En jouant avec les codes les plus marquants (voire extrêmes!) de la féminité, on trouve (forcément un peu!) sa féminité. Transformatrice, elle nous donne posture, assurance, confiance en Soi.

C’est réellement ce qui m’est arrivé. Et ça a été plutôt spectaculaire. J’ai gagné souplesse et féminité (et je pars de très très trèèèèès loin), acceptation de mon corps (et je pars de très très trèèèèèès loin), et de belles amitiés (et je pars de…ha non, là ça va). Je pense que nombre de mes copines filles de joie pourraient dire à peu près la même chose. 

Le cabaret new burlesque est un mode d’expression alternatif, une célébration joyeuse des différentes beautés. Notre beauté de femme se découvre aussi à travers le regard des autres femmes. Ensemble, bienveillantes et solidaires, le cabaret est la manifestation joyeuse et visible de notre sororité. L’essayer c’est l’adopter.

Pour de vrai, ça permet de franchir certaines étapes, de dépasser certains blocages liés à sa féminité souvent retenue, et ce très vite, très fort, très loin. Et ça change forcément des choses dans sa vie: au niveau de son regard sur soi, sur les autres, de la connexion à Soi, aux autres. La joie d’être ensemble, de faire ensemble, de se dépasser, ensemble, est réelle. Voilà une expérience fort recommandable pour la découverte de sa féminité de femme libérée.

Voyage burlesque et politique avec Juliette Dragon, la fondatrice de l’Ecole des Filles de Joie.

LAISSER UN MESSAGE